Une journée ordinaire en Valais à la Dent de Tsalion

Une journée ordinaire en Valais à la Dent de Tsalion

Un topo, une photo, autant d’éléments qui donnent envie d’aller voir un autre massif, une autre vallée.  C’est une belle photo dans le livre ‘les plus belles courses des Alpes suisses », feuilleté par hasard qui nous donne envie de découvrir Arolla et l’arête W de la Dent de Tsalion. Il s’agit d’un bel éperon de 600 m, esthétique à souhait en beau rocher.

Un sentier magnifique bordé de mélèzes et d’arolles nous conduit en 3 h à la cabane de la Tsa. La montée se fera doucement car nous venons, ce matin, en guise d’apéritif de parcourir une voie d’escalade sympa et fort bien équipée appelée « un sisyphe heureux »  aux Trappistes dans le Val de Bagne. Notre home sera ce soir franco- français : un petit couple discret, un stage de guide français, leur prof, Michel.C accompagné de leurs clients « cobayes ». Une ambiance paisible ainsi qu’une gardienne aux « petits soins » autant d’ingrédients pour que l’on se sente bien en montagne.

5 heures du matin, il fait déjà chaud, nous déambulons dans les moraines qui bordent le glacier de la Tsa. Nos futurs guides français nous devancent , nous ne les croiserons que sur le glacier de l’aiguille sur l’autre versant.

 

 

 

C’est le moment de s’équiper pour l’escalade de cette belle arête W. Il faudra alterner longueurs de cordes et marche aux anneaux selon les difficultés… La première longueur dans un dièdre-cheminée nous permet de découvrir le rocher valaisan. Un temps d’adaptation aussi pour Catherine qui  redécouvre après quelques mois d’absence l’escalade en ‘grosses ».

 

Cette arête de difficulté moyenne est splendide. Nous évoluons sous l’aiguille de la Tsa, monolithe de granite impressionnant. C’est un parcours idéal pour qui veut se préparer à de plus longues bambées en altitude. Il faut, malgré tout rester vigilant et bien rester sur le fil car le rocher devient vite mauvais dès lors que l’on s’en éloigne.

Quelques spits, ça et là, sécurisent les passages en adhérence sur l’arête. Le tempo est donné, de grandes élancées à corde tendue, nous prenons allègrement de l’altitude…

Il faut rester sur le fil de l’arête !!

 

Le sommet approche. Une dernière longueur permet de rejoindre le sommet. Nous passons de l’ombre au soleil, tout s’embrasse…. Catherine exulte à la vue des 4000 qui se découvrent.

l'arête sommitale.

 

Le contraste est saisissant. C’est une des caractéristiques de cette course . S’il fallait y donner un titre  » de l’ombre au soleil » serait parfait.

Dent Blanche, Cervin, Weisshorn  , Dent D’Hérens…. Que de 4000 réunis….

Catherine , le Cervin, la dent D'Herens...

 

La dent Blanche, la voie normale à droite.... beau projet Catherine ?

 

Sous l’oeil vigilant des ces géants, nous rejoignons le Col de la Tsa… Un rappel délicat, une grande ramasse et c’est le retour par le chemin de Bertol.

Belle, belle journée. C’est beau le Valais!!!!

sous le rappel du col de la Tsa, nous pouvons plier le matériel...

 

 

 

Bienvenue sur notre site

En cette période difficile notre équipe est toujours à votre écoute du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h au +33 (0)4 50 47 76 55 et par e-mail : contact@guides-mont-blanc.com.

N'hésitez pas à nous appeler pour monter ensemble vos projets de ski et d'alpinisme.

À très vite sur les hauteurs !

close-link