Escalade dans les Météores

Escalade dans les Météores
Coucher de soleil sur les Météores

La Grèce fait partie des pays très prisés pour des vacances escalade sympa. Le petit massif des Météores est particulièrement atypique comparé aux sites de couenne calcaire que l’on rencontre un peu partout dans le pays. Après quelques jours à Leonidio ( lire l’article publié il y a 3 ans), afin de profiter un peu de la mer, nous voulions découvrir ce site en Grèce Continentale classé au patrimoine mondiale de l’Unesco.

Sophocles au Sourloti
Sophocles au Sourloti

Le Rocher est très particulier, c’est du conglomérat. Il est fait de galets incrustés de toutes tailles, du grain de sable jusqu’aux caillou parfaitement rond de 30 cm de diamètre! Le petit village de Kastraki est dominé par un massif d’aiguilles très raides où de magnifiques monastères Orthodoxes sont bâtis sur quelques uns de ces sommets. Les constructions sur ces rochers sont assez incroyables car aucunes voies faciles ne permettaient d’y accéder et les matériaux au 15e siècle ne sont sûrement pas montés en hélico! Aujourd’hui on emprunte souvent des escaliers taillés dans le rocher et des moines y vivent encore à l’année.

La grimpe est assez déroutante au début car il faut s’habituer à appréhender la solidité des galets et l’équipement est parfois assez exigeant. La plupart des voies sont dans un niveau de 5b à 6c avec souvent des approches assez courtes dans de superbes forêts et de belles descentes en rappels aeriennes! Sur chaque aiguille on trouve une boite contenant un carnet et un crayon et la plupart des cordées s’amusent à y laisser un petit mot sympa! Les voies n’étant pas très longues (souvent entre 150 et 200m) en une semaine on peut facilement en enchainer une ou deux par jour, chaque fois sur des sommets différents, ou visiter un monastère après avoir grimper.

Nous nous sommes acclimatés aux Météores, après avoir fait la route, en gravissant West Ridge sur Vulture Wall. c’est une jolie voie sur un pilier en 6a max ou il faut prendre quelques camalots pour se protéger dans le dièdre de la 2ème longueur.

Pillar of Dream

Le lendemain nous avons grimpé Pillar of Dream sur le Holy Ghost, avec 250 m en 5c+ c’est une des plus longue voie des Météore. L’escalade est magnifique et varié en dalle et fissures sur un beau pilier raide. Les longueurs sont assez engagées dans les dalles en 5b-5c avec parfois 10m entre les points… par contre les pas dures sont souvent bien protégés. Là aussi on trouve une belle fissure large au milieu à équiper avec quelques camalots et on redescend en 2 longs rappels après avoir traversée ce très beau sommet sommet.

La logueur de l’enjambée dans Egg Dance

« Egg Dance » sur le Bell est aussi une superbe voie à faire avec son passage impressionnant en dernière longueur où il y a une enjambée de plus d’un mètre plein gaz entre deux parois pour aller au deuxième sommet! Heureusement une corde fixe facilite vraiment le pas…

Puis nous avons gravis une voie un peu plus moderne « Sophocle » sur le Sourloti avec quelques longueurs un peu plus dures, en 6b, pour 180m de haut.

Sophocles

L’équipement y est plus rapproché mais il faut quand même grimper entre les points. Ce sont souvent des pas de dalles entre des gros galets incrustés où l’on peut bien se reposer! Les rappels se font dans la voie.

Dans les Météores en général j’ai trouvé les relais souvent très bons sur scellement avec deux points jamais reliés. De temps en temps on a aussi qu’un seul gros anneau scellé assez typique du coin.

L’Adrachti

L’escalade  de l’Adrachti mérite aussi largement le détour pour compléter une journée. C’est une fine aiguille plantée on ne sais trop comment au milieu de la forêt avec 2 longueurs en 6b bien aériennes!

Pour terminer notre séjour nous sommes allé faire Slab of Doupiani une voie varié sur ce sommet qui est le premier en arrivant au dessus du village. C’est sans doute aussi le plus fréquenté, sa face ouest où nous sommes descendu en rappel étant très bien équipées et idéale pour se familiariser au conglomérat.

En tout cas nous n’avons pas fait la queue dans les voies des Météores puisque nous avons toujours été tout seuls! Peut être que la meilleure saison est un peu plus tôt dans l’automne car le temps peu être humide en novembre. Nous nous sommes servis du très bon topo Greece sport climbing the best of, qui contient une grosse sélection de voie ici. Pour le logement nous avons loué un appartement à Kalambaka, c’est à 3 minutes en voiture de Kastraki où l’on trouve pleins de petits bistrots et restaurant locaux bien typique parfait après une belle journée de grimpe!