Eperon de Bouchier

Eperon de Bouchier
escalade plaisir dans le Briançonnais

Eperon de Bouchier, escalade à la cool

L’éperon de Bouchier situé en rive droite de la Durance, est une belle grande voie en terrain d’aventure. La voie est équipée en pitons, plus quelques spits. D’une difficulté modérée (4+ max), avec une courte approche, cette voie se prête très bien à l’apprentissage de la pose de coinceurs. L’éperon de Bouchier peut par ailleurs raisonnablement s’envisager en hiver car le rocher plutôt riche en prises s’y prête bien et les risques objectifs y sont réduits.

topo de l'éperon de bouchier escalade
topo de l’éperon de bouchier escalade

 

Accès : De Briançon suivre la RN 94 en direction de Gap et la quitter au niveau de Prelles, puis suivre la D4 en direction des Vignaux. Après quelques kilomètres une petite route en terre mais carrossable mène à droite jusqu’au charmant hameau de Bouchier, le passer et se garer en face du gite du pas du loup. De là une sente part derrière ce dernier pour rejoindre un pierrier évident où des cairn et des marques rouge  mènent au pied de la voie.

 La voie : Les longueurs sont équipées de pitons mais il peut être appréciable de compléter l’équipement de temps en temps, les relais sont en place mais généralement à consolider, l’itinéraire marqué également de peinture rouge est facile à suivre.

Le premier ressaut est composé de deux longueurs, mais peut se franchir en une en gérant le tirage (35m dans ce cas là). On attaque par un dièdre avec une fissure large  qui mène à une vire(relais facultatif), d’où un mur et un dièdre suivent jusqu’à une épaule confortable, ensemble de 4c (relais). Un système de vires faciles(1 spit) mène alors au pied d’une cheminée ou l’on fait relais. Remonter cette cheminée et en sortir à gauche 4b relais. Traverser à droite et passer un petit ressaut 4c (un spit), continuer sur une virette jusqu’à une terrasse au pied d’un dièdre, relais. Remonter ce dièdre pour rejoindre une selle, 4a, relais. Suit une belle fissure, 4c (2 spits), au sommet de laquelle on fait relais. Quelques mètres faciles mènent au pied d’un petit mur que l’on aborde par la droite 3c. Au sommet de ce ressaut une grande vire que l’on remonte légèrement vers la droite, mène au pied de la dernière longueur. Une dernière dalle 4a mène au sommet.

 

Descente : Du sommet, un système de vires en versant nord redescend au pas du loup d’où un sentier évident redescend jusqu’au parking.

Matériel : un petit jeu de coinceurs, 4-5 friends (0.3 au 1), corde : un brin de 50m (si on fait de petites longueurs 30m peuvent suffire), chaussons pas indispensables chaussures de montagne voire une bonne paire de chaussures d’approche peuvent suffire.