Le tour de la Meije

Le tour de la Meije
Départ matinal
Montée à Adèle Planchard
Montée à Adèle Planchard

Le tour de la Meije est un superbe raid à ski que nous avons parcouru ce mois d’avril avec mon collègue Ricardo et ses quatre fidèles clients. C’est un parcours alpin de quatre journées se déroulant dans une belle ambiance haute montagne et aussi un magnifique raid pour découvrir l’Oisan et sa montagne emblématique. Il existe plusieurs façons de parcourir ce tour, nous avons choisis de partir de Villar d’Arêne, près de la Grave, et n’avons donc pas utilisé les remontées mécaniques.

La première étape a été la longue et sauvage montée au refuge Adèle Planchard, 1500 m de dénivelé avec beaucoup de distance… Le début de la journée est tellement plat que l’on finit par se demander quand va-t-on enfin commencer à monter et avaler tout le dénivelé restant ! Heureusement tout le vallon est magnifique, dominé par la face nord de Roche Faurio, et nous n’avons pas souffert de la chaleur grâce à une météo nuageuse ! Si l’on dispose d’une journée supplémentaire il peut être intéressant de couper cette étape en deux en dormant au refuge de l’Alpe de Villar d’Arène ou celui de Chamoissière et de faire une petite rando dans cette vallée le premier jour.

Nous arrivons fatigués et content après cette bonne journée au refuge Adèle Planchard à 3169m, où la soupe a été bien appréciée !

Montée au col des Neiges
Montée au col des Neiges

Le lendemain est une belle étape avec deux cols alpins à passer et une superbe descente, suivi de la montée au refuge du promontoire. La météo est parfaite, nous gagnons rapidement le col de Neige. Nous faisons une première manip de corde en moulinant notre groupe sur une cinquantaine de mètres pour faciliter la descente, puis repartons en peaux de phoque. Une montée en crampons encordés nous mène ensuite au col de Casse Déserte point culminant de la journée à 3483m. Là aussi il faut assurer la descente avec la corde dans le couloir derrière qui est assez peu enneigé cette saison.

Enfin nous chaussons les skis pour une magnifique descente de 1200 m dans le vallon du Châtelleret. Nous trouvons une belle poudreuse et des traces à faire dans toute la première moitié, puis des conditions plus printanières.

Une petite pause puis c’est la longue et chaude montée au soleil sous la face sud de la Meije qui nous amène au refuge du Promontoire. Ce refuge est accroché à la paroi à 3082m, c’est le point de départ de la voie normale, la traversée et des voies mythiques de la face sud de la Meije.

Le serret du Savon

Nous démarrons dès le matin suivant en crampons sur la neige dure pour gagner la brèche de la Meije. C’est le col qui permet le passage en face nord. Là aussi, du fait du retrait glaciaire important, il faut faire un rappel de 60m pour toucher le glacier. Dans notre cas nous descendons «  les anneaux à la main » par une diagonal dans du terrain mixte grâce au chute de neige récentes. Les skis chaussés nous faisons quelques beaux virages dans une bonne épaisseur de neige fraiche sur le glacier de la Meije. La descente est courte et nous remettons rapidement les peaux de phoques pour remonter le long de la grande muraille de la face nord. Malgré le ciel tout bleu l’ambiance est très froide et le contraste est énorme avec le coup de chaleur dans la montée au refuge de la veille !

Dominés par les séracs de la face nord nous effectuons une deuxième descente pour gagner le pied du couloir du Seret du Savon. C’est un beau passage à ne pas remonter trop tard, que nous faisons encordés en crampons avec des bonnes conditions et une belle trace. Après les 200m de couloir nous arrivons sur le glacier du Tabuchet, nous pouvons alors savourer une belle pause, 30 minutes seulement sont encore nécessaires pour rejoindre le refuge de l’Aigle par une traversée en peaux de phoque.

Coucher de soleil au refuge de l’Aigle

Ce refuge, mythique lui aussi, est perché sur un rocher à 3450m d’altitude. Vieille cabane en bois, il a été rénové récemment en gardant son cachet rustique et spartiate mais l’on s’y sent très bien. La vue, aussi bien pour les couchers que les levers de soleil, est formidable !

 

Le vent souffle toute la nuit et décape les faces, le matin est froid, -18°c à l’abri ! Nous partons donc complètement emmitouflés pour se balader en direction du Corridor, beau point de vue dans le cirque sous le Doigt de Dieu et la Meije Orientale. Après une petite heure et avec le froid nous décidons qu’il est temps de redescendre tranquillement voir l’herbe de la vallée ! C’est par le glacier de l’Homme que nous terminons notre périple pour revenir au pont d’Arsine, point de départ du premier jour. C’est une superbe descente dominée par de belles faces et de grands séracs. La neige est dure en haut mais rapidement grâce à l’orientation Est nous trouvons une super « moquette » de printemps jusqu’à la passerelle en bas nous permettant de récupérer le sentier du premier jour.

Partis pour une belle descente!

Toute l’équipe est super contente de ces quatre jours dans la montagne et avant de nous dire à la prochaine nous savourons une bonne assiette et une bière à la Grave tout en regardant la reine Meije !