CERVIN-4478m

CERVIN-4478m

Le Cervin -4478m

Le Cervin est un sommet mythique, élancé et mondialement connu.

Ses arêtes ( Hornli, Lion , Zmutt et Furgen )  et sa prestigieuse face nord.

En août 2016 Patrick Gabarrou nous invite , avec Nico Magnin ,à réaliser la première ascension de son dernier projet au Cervin .

Et quel projet: après plusieurs tentatives et des journées de préparations nous en faisons la première ensemble… 1300 m de dénivelé d’ escalade ,répartis en 43 longueurs du 6a au 7b …

Nous avions à tour de rôle participé à l’ ouverture, par étapes, les années précédentes avec Denis Burdet, Yoann Joly et Cesare Ravaschietto.

Mais pour la première ascension intégrale nous ne sommes que tous les trois.

Il nous aura fallu 4 jours et trois bivouacs pour réussir. Loin du « fast and light »,nous décidons de profiter du créneau de beau temps qui arrive pile pour notre départ .De plus l’ escalade dans cette immense face sud nécessite un peu de stratégie : il y a 3 piliers (600m, 300m, 300m ) entrecoupés de vire et de couloirs. Et ces jonctions deviennent très dangereuses quand le soleil réchauffe depuis trop longtemps la face.( chutes de pierres ). Les piliers sont eux raides et protégés.

Tout a été parfait pendant l’ ascension : rocher sec , pas de vent et beau temps.Grimper entre amis, guides,seuls est vraiment un moment privilégié pour nous, en ce mois d’ août ou l’effervescence alpine est maximum…

Puis c’ est le sommet ,et le retour à la civilisation. Les cordées arrivent de Suisse et d’Italie . Nous nous sentons presque étranger à tout cela ,arrivés au sommet par notre propre itinéraire…Mais il faut redescendre sur terre…

La descente de l’ arête du lion nous attends , magnifique , technique et aérienne.

A Cervinia, puis Valtournenche ce sera la fête organisée par nos amis italiens.

Giolianno nous a préparé une réception avec la famille Carrel et même le maire de Valtournenche…

Voili-voilou.. . Un récit de courses « à l’ancienne », comme j’aimais les lire enfant. Mais cette fois-ci je suis un des acteurs … Merci Patrick !