Cascades de glace dans le Val Montjoie

Cascades de glace dans le Val Montjoie
cascades du plat de lare

Ces dernières semaines un secteur de cascades de glace peu connu a été revisité par une équipe de jeunes prometteurs de Saint Gervais. Ces cascades se trouvent au « plat de l’Are » situé sur le chemin d’été du Nid d’Aigle à St Gervais. Parce qu’il faut bien y trouver quelques avantages, c’est grâce au manque de neige que ce secteur est particulièrement intéressant en ce moment car la plupart des lignes sont situées sous de grands couloirs d’avalanche et certaines goulottes, très intéressantes pour l’initiation seraient en plus cachées sous la neige. Mickael Chatellard qui a parcouru ces cascades fin décembre avec ses amis, en ouvrant sans doute au passage quelques lignes, a dessiné un topo du secteur. J’étais donc curieux d’aller découvrir ce beau coin sauvage de notre vallée où je n’avais jamais pensé à aller grimper! J’ai donc proposé à mon client Guillaume qui n’avait jamais pratiqué l’activité d’aller faire une journée cascade.

Après s’être garé au parking du Crozat au sommet du village de Bionnassay, il faut environ une heure d’approche pour atteindre les premières cascades au bout du plat et une vingtaine de minutes en plus pour celles se situant au niveau des échelles d’accès au Nid d’Aigle. En Initiation nous avons gravi la joli cascade-goulotte la plus à gauche. Cette ligne est constituée d’une succession de ressauts entre 60 et 85° et elle est assez longue, environ 150-200m de développé.

La glace très changeante, très dure et cassante en bas et de plus en plus tendre en montant jusqu’à devenir sorbet, nous a bien échauffé les mollets et les bras!

cascades de glace au plat de l'Are
Guillaume dans la dernière longueur de la cascade de gauche

Au sommet des difficultés, après un coup d’oeil sur le beau panorama, des Aravis jusqu’à la face nord de l’aiguille de Bionnassay, nous sommes descendus à pied encordés et en crampons, dans du « terrain à chamois » où nous en avons d’ailleurs dérangé quelques-uns, constitué d’un peu de neige, d’herbe gelée et d’arbustes coriaces  les « vorasses ». Il est aussi pratique de descendre le ressaut raide du haut en rappel sur abalakov puis la suite à pied.

Après un bon casse croûte nous avons grimpé une longueur en bas pour terminer la journée et apprendre quelques manips d’assurage en glace.

Le guide Stéphane Moussard était le même jour avec deux clientes dans la cascade tout à droite, bien plus raide, qui d’après lui « grimpait bien » avec une glace assez cassante.

cascades de glace au plat de l'Are
Photo de Stéphane dans les cascades de droite

Nous avons tout fait avec un brin de corde de 50m et 7 broches, le matériel de rocher n’est pas utile.

On peut trouver environ 7 cascades de 70 à 150m réparties sur trois secteurs. Les difficultés vont du 2-3 jusqu’au grade 5. La plupart des descentes se font à pied.

Un accès vraiment intéressant peut être d’emprunter le Tramway du Mont Blanc jusqu’à Bellevue,  de là il n’y a presque pas de dénivelé et seulement 30 minutes d’approche!

Voici quelques photos,

Bonne année et bonne grimpe!